Les aides auditives

L’appareillage auditif

Les aides auditives

Les appareils auditifs évoluent sans cesse tant sur le plan de la miniaturisation que de leurs performances. Ils sont de plus en plus discrets et vous apportent des solutions toujours plus performantes.


Il existe aujourd'hui différentes formes d'appareils et différentes technologies, votre audioprothésiste vous conseillera sur les appareils les plus adaptés à votre cas.

Comme la nature et l’importance des pertes auditives varient d’une personne à l’autre, et même parfois d’une oreille à l’autre, il faut pouvoir disposer de différents modèles d’aides auditives, ajustés sur mesure aux pertes auditives spécifiques et prenant en compte les besoins personnels.

 



1. Les différentes aides auditives

Les intra-auriculaires : Ce sont des aides auditives discrètes, totalement portées dans l’oreille.

 

 

Esthétiquement moderne, elles permettent de corriger les pertes auditives de légères à moyennes. Les plus petits modèles d’intras, appelés CIC (Completely-in-Canal), sont intégralement portés dans le conduit auditif et sont, de ce fait, à peine visibles.

Avantages : esthétique, résonnance naturelle du pavillonInconvénients : fiabilité, manipulation, mastication, durée de vie des piles


Les contours d'oreille : Ce sont des aides auditives polyvalentes et puissantes, portées derrière l’oreille.

Elles peuvent être utilisées pour tous les degrés de pertes auditives et sont particulièrement intéressantes pour les surdités sévères ou des besoins auditifs spécifiques ainsi que dans les situations acoustiques difficiles (bruit, activités particulières).

Le volume utile de ces aides auditives permet de loger à technologie égale des systèmes de traitement acoustique plus élaborés que sur les intra-auriculaires.

Avantages : fiabilité, durée de vie des piles, manipulation, puissance, polyvalence

   

 

Les modèles open-fit : Ce sont de toutes petites aides auditives

    

Elles permettent une aération maximale du conduit auditif en transmettant le son grâce à un écouteur déporté. Elles ont pour particularité d’offrir un confort d’utilisation maximal :

effet « bouchon » inexistant, pas de bruit de mastication et une voix qui reste naturelle.

Avantages : esthétique, durée de vie des piles, fiabilité


2. Les différentes technologies

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, la technologie employée dans un appareil auditif est indépendante de la forme de celui-ci.


Les appareils analogiques

Les appareils analogiques sont constitués de différents éléments toujours agencés selon le même schéma.

Un microphone capte les sons et les transforme en signal électrique. Puis, un amplificateur composé de transistors amplifie le signal et le transmet à l’écouteur, qui va transformer le signal électrique en vibration sonore.

Lorsque des sons nuisibles sont perçus, le seul moyen de limiter la gêne est de réduire le gain donc la correction. Il est alors possible de régler le volume sonore de l’appareil par l’intermédiaire d’une molette appelée potentiomètre.


Les appareils numériques : une révolution !

Les appareils auditifs bénéficient maintenant des toutes dernières avancées technologiques, tout particulièrement du numérique.

Le traitement numérique du signal se différencie du traitement analogique par le fait que les paramètres acoustiques numérisés s’écrivent sous forme de chiffres et que les modifications du signal d’origine consistent en une série d’opérations mathématiques ou algorithmes effectuées au sein d’un microprocesseur. La qualité des appareils numériques dépend donc de la performance du microprocesseur (puce numérique) et surtout des algorithmes utilisés.

Le système analyse le son perçu plusieurs milliers de fois par seconde et s’adapte automatiquement à l’environnement sonore. En fonction de l’environnement sonore dans lequel vous vous trouvez, les réglages de l’appareil sont optimisés automatiquement.

Ce système est aussi capable de filtrer les bruits environnants gênants tout en améliorant la perception de la parole grâce à différents systèmes tels que les microphones directionnels, les réducteurs de bruit et les systèmes d’expansion phonétique.


Les microphones directionnels

C’est un système qui permet de limiter la gêne en milieu bruyant. Le processeur de l’appareil auditif détermine d’où vient le bruit et adapte automatiquement la captation du son de façon à optimiser la compréhension de la parole de l’interlocuteur.


  Voir tous les articles







Commentaires (0)
Poster un commentaire
Nouvelle recherche Les pros autour de vous