fermer
revenir au site   >

Requête de la JNA auprès de la Haute Autorité de Santé

Actualités

10.11.16

image bannière

L’association JNA a demandé à la Haute Autorité de Santé qu’une réponse rapide soit apportée au problème de l’accès des malentendants à la réhabilitation fonctionnelle de l’audition.


L’association JNA a demandé à la Haute Autorité de Santé qu’une réponse rapide soit apportée au problème de l’accès des malentendants à la réhabilitation fonctionnelle de l’audition. Cette démarche se situe clairement dans l’intérêt des malentendants, et ne vise aucun professionnel de l’audition. En ouvrant un débat sur le Service Médical Rendu, elle invite à une réflexion qui engage tous les acteurs oeuvrant dans le domaine de la surdité.

Comme informée par voie de presse spécialisée, l’association JNA a effectué une démarche auprès de Madame la Présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé. Cette action se situe dans le cadre de l’examen du Plan de financement de la Sécurité Sociale pour 2017 présenté par Marisol Touraine devant la Commission parlementaire des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale le mardi 11 octobre 2016.

Depuis 20 ans, l’association JNA mobilise au quotidien l’ensemble des acteurs de la santé et de la prévention répartis sur tout le territoire. En mettant l’audition au coeur de la santé et de l’équilibre de vie des jeunes, des actifs et des séniors, notre association porte une action d’intérêt général. Chaque année, la JNA promeut au cours de sa campagne éponyme, les bonnes pratiques de santé auditive dont des mesures de prévention, la systématisation des bilans de l’audition, et la mise en place des solutions de réhabilitation. Elle informe sur le parcours de santé auditive et valorise la qualité de l’accompagnement des patients souffrant des déficiences auditives réalisée par les différents professionnels de l’audition que sont les médecins ORL, les audioprothésistes et les orthophonistes.

La JNA s’est toujours affichée comme un auteur indépendant respectueux des équilibres professionnels et de la qualité de la prise en charge des patients. Elle se devait donc d’intervenir sur un sujet aussi crucial pour les malentendants que l’accès aux soins et à la réhabilitation fonctionnelle de l’audition. C’est donc tout naturellement, et en toute légitimité que l’association JNA a saisi Madame la Présidente du Collège de la Haute Autorité, pour échanger sur la mise en place éventuelle d’un indicateur objectif d’évaluation tel que le « Service Médical Rendu » mettant au centre du dispositif la satisfaction du patient en prenant en compte de manière indissociée les solutions et l’accompagnement audioprothétique. Dans ce courrier, l’association JNA a aussi rappelé que la réhabilitation fonctionnelle de l’audition correspond à un besoin médical, qui devrait dans les années avenir s’accentuer à cause des conduites à risque des jeunes et du vieillissement de la population.