fermer
revenir au site   >

Est-ce que les appareils auditifs sont remboursés ?

Appareil auditif

20.12.21

image bannière

Non seulement il existe des options de remboursement pour les appareils auditifs, mais elles se sont en plus largement améliorées tout au long de la décennie 2010 qui s’est ponctuée par la mise en application de la réforme 100% santé. Il est donc possible, dans certains cas, de se faire appareiller en bénéficiant d’un remboursement total de ses aides auditives.

Réforme 100% santé et remboursement des appareils auditifs

Le Gouvernement français a systématisé en 2021 le dispositif 100% Santé, également connu sous le nom de réforme du reste à charge 0 (RAC 0). Le postulat de départ est simple : les contraintes financières étant le premier obstacle à l'appareillage, il faut réduire les différences en permettant à toutes et tous de se faire appareiller lorsque cela est nécessaire. Il faut dire qu’avec un prix moyen d’appareillage au-dessus de 1000€ par oreille, assumer les coûts seuls de prothèses auditives est difficile. La réforme ne touche d'ailleurs pas qu'aux appareils auditifs, mais aussi aux lunettes ainsi qu'aux soins dentaires. 

Deux catégories d'appareils auditifs sont à distinguer. 

Appareil auditif de classe I

Elle englobe les appareils d'entrée de gamme. Ils possèdent les caractéristiques minimums nécessaires et sont intégralement remboursés. Ils sont également les appareils auditifs les moins chers puisque leur prix est plafonné à 950 €. La classe I inclut des appareils de tous types, dont des contours d'oreille, micro-contour et intra-auriculaires. Un appareil entièrement remboursé ne manque donc pas systématiquement de discrétion. 

Il s’agit des appareils réellement concernés par le reste à charge 0. Si vous choisissez un appareil auditif d'entrée de gamme, il vous sera par conséquent entièrement remboursé. Ce n'est pas toujours vrai avec ceux de classe II. 

Appareil auditif de classe II

La classe II englobe les appareils auditifs haut de gamme. Leur prix reste libre et ils coûtent par conséquent plus que les 950 € imposés par la classe I. Ils sont en contrepartie plus performants. Là encore, la sécurité sociale et les mutuelles remboursent les appareils... mais seulement jusqu'à un certain point (variable en fonction de votre mutuelle ou complémentaire santé). Malgré le remboursement, il est donc possible qu'une partie reste à votre charge

Sécurité sociale et mutuelles : qui rembourse quoi ?

L’augmentation des remboursements des appareils auditifs a surtout été permise par une augmentation de la base de remboursement de la sécurité sociale, complétée d’un effort conséquent des mutuelles. 

  • Prise en charge de la sécurité sociale : 60% (régime général) ou 100% (régimes spéciaux) de la base de remboursement (fixée à 400 €). Pour un appareil auditif de classe I à 950 €, cela correspond respectivement à 240 € ou 400 €. 
  • Prise en charge de la mutuelle ou complémentaire santé : 710 € pour un appareil auditif à 950 € (550 € en régime spécial), sinon taux forfaitaire indiqué dans votre contrat. Il est directement appliqué à la base de remboursement. 

Il est également bon de savoir que, quels que soient vos besoins, votre audioprothésiste est dans l'obligation de vous proposer au moins une offre éligible au dispositif 100% santé et donc intégralement remboursée. 

Sachez enfin qu’il existe des aides financières, comme le tiers payant qui vous évite d'avancer les frais d'appareillage (si ce n'est un éventuel reste à charge) et d’autres qui complètent le remboursement proposé par la CPAM et les mutuelles ou vous permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt.