fermer
revenir au site   >

Quels sont les différents troubles quand on perd de l'audition ?

Perte d'audition

30.08.21

image bannière

S’ils sont dans la majorité des cas liés à l’âge, les troubles de l’audition peuvent avoir lieu à toute période de la vie. Ils sont divers, touchent différentes parties du système auditif, sont uni ou bilatéraux et peuvent être temporaires comme irréversibles. Selon le trouble concerné, les causes comme les symptômes peuvent largement varier.

Troubles communs liés à une perte d’audition

Il existe différents moyens d’expliquer une perte d’audition. Il faut en effet distinguer différents types de surdité, principalement déterminés en fonction de la partie de l’oreille qui est atteinte : surdité de perception pour les troubles liés à l’oreille interne et surdité de transmission pour les troubles liés au fonctionnement de l’oreille externe ou moyenne.

Hypoacousie ou surdité

La surdité au sens large se traduit par une perte de l’audition progressive ou brutale. Elle peut être liée à une exposition prolongée au bruit, une infection, la prise de médicaments, l’exposition à un bruit soudain et intense (explosion par exemple), un traumatisme crânien ou encore à des prédispositions génétiques.

Presbyacousie

Près de 90% des troubles liés à une perte de l’audition sont liés à l’âge. On parle dans ce cas de presbyacousie : un vieillissement naturel des organes impliqués dans l’audition. La presbyacousie touche deux tiers des personnes de plus de 65 ans et se manifeste dans un premier temps par une diminution de la perception des sons aigus, notamment les voix féminines ou d’enfants. On estime la baisse d’audition à environ un décibel par an, aussi bien pour l’oreille droite que l’oreille gauche.

Hyperacousie

L’hyperacousie est un trouble de l’audition n’impliquant pas de perte de l’audition au sens strict, mais au contraire une sensibilité plus importante que la normale à certains sons. Tout bruit peut alors devenir gênant, difficile à supporter, voire douloureux. Si elle n’implique donc pas directement de perte auditive, l’hyperacousie se manifeste par une déformation du son en intensité et en fréquence causée par un dysfonctionnement de l’oreille interne.

Acouphènes

Dans 80% des cas, les acouphènes sont liés à une perte auditive. Ce dysfonctionnement du cortex auditif entraîne la production de bruit directement dans la voie auditive. La personne en souffrant entend des sifflements ou un bourdonnement dans une ou les deux oreilles. Ils peuvent être intermittents ou continus.

Des troubles de différente intensité

L’intensité d’un trouble de l’audition est déterminée en fonction du degré de la perte auditive, exprimée en décibels :

  • Audition normale : perte auditive <20 décibels.
  • Surdité légère : 20 à 40 dB (équivalent d’une conversation à voix basse ou de spectateurs au cinéma).
  • Surdité moyenne : 40 à 70 dB (conversation normale, restaurant, téléviseur en fonctionnement normal).
  • Surdité sévère : 70 à 90 dB (voiture, aspirateur, aboiement d’un chien).
  • Surdité profonde : De 90 à 120 dB (tondeuse à gazon, concert, discothèque).

Malheureusement, une perte d’audition est irréversible dans de nombreux cas puisque notre capital auditif n’est pas en mesure de se renouveler. La meilleure chose à faire est donc de prévenir la perte auditive plutôt que d’attendre de percevoir les premiers troubles.

Trouvez un professionnel de l'audition