fermer
revenir au site   >

Comment savoir si on est sourd d’une oreille ?

Surdité

13.10.21

image bannière

Être sourd d’une oreille peut signifier deux choses : soit l’une des deux oreilles n’entend pas du tout, auquel cas il est relativement facile de s’en rendre compte, soit l’une des deux oreilles subit une perte d’audition. Lorsque cette surdité est profonde, on parle alors de surdité unilatérale. Assez courante, il est important de savoir l’identifier pour la traiter tôt, et ainsi espérer la corriger efficacement.

Comprendre la déficience auditive / surdité unilatérale

La surdité unilatérale s’oppose à la surdité bilatérale qui, elle, concerne les deux oreilles. Légère, on parle généralement simplement de déficience auditive unilatérale. Elle peut être liée à tous les types de surdité, tant une surdité de perception que de transmission, voire mixte. 

Si être sourd d’une oreille peut paraître moins grave du fait du bon état de marche de l’autre oreille, cela peut néanmoins s’avérer handicapant au quotidien. En effet, c’est grâce à notre audition en “stéréo”, pour faire le lien avec un système audio par exemple, que nous pouvons notamment nous orienter dans l’espace et identifier l’origine d’un son. Au-delà de la confusion que cela peut entraîner, la surdité d’une oreille peut donc s’avérer dangereuse, rendant par exemple difficile pour la personne qui en souffre d’identifier un véhicule approchant au moment de traverser la route. 

Plus surprenant, la surdité unilatérale toucherait un enfant sur 1000. Elle peut donc être l’une des causes des troubles du langage et de la communication chez certains enfants. 

Comment déterminer si l’on est sourd d’une oreille

Si vous avez parfois du mal à comprendre une conversation, faites souvent répéter vos interlocuteurs, manquez des appels téléphoniques et, surtout, si vous avez tendance à tourner la tête pour écouter quelqu’un ou quelque chose avec la “bonne oreille”, il se peut que vous soyez sourd d’une oreille. 

En plus de ces signes, quelques facteurs aggravants doivent être pris en compte. C’est le cas par exemple si : 

  • Vous êtes régulièrement exposé au bruit. 
  • Vous avez des vertiges. 
  • Vous avez tendance à faire des otites ou être sujet à d’autres infections de l’oreille. 
  • Vous avez des cas de surdité dans votre famille (surtout avant 50 ans). 
  • Vous prenez ou avez pris des traitements médicamenteux pour l’oreille interne. 

Quelle que soit l’intensité des symptômes de la perte auditive unilatérale pressentie, avec ou sans facteur aggravant, il est important de réaliser rapidement un test d’audition. Pour cela, consultez un professionnel de la perte d’audition qui saura poser un diagnostic fiable. 

Traitements en cas de surdité d’une oreille

Une fois le bilan auditif passé, s’il s’avère que vous êtes sourd d’une oreille, différentes solutions sont envisageables, certaines chirurgicales, d’autres non. Le traitement envisagé ne va, dans la plupart des cas, pas permettre de recouvrer l’audition. Il va cependant permettre de contourner le problème, généralement grâce à un appareillage (appareil auditif, appareil à conduction osseuse, implant cochléaire selon le type de déficience auditive et la gravité). 

En cas de surdité totale ou sévère d’une oreille, il est possible d’avoir recours à un appareil auditif CROS qui se charge d’envoyer le son que devrait capter l’oreille sourde à l’autre oreille. En cas de perte auditive dans les deux oreilles, un appareil auditif BICROS assure le même travail, en envoyant le signal de l’oreille entendant le moins vers l’oreille avec une meilleure audition.

Trouvez un professionnel de l'audition