fermer
revenir au site   >

Otalgie : identifier et traiter les douleurs à l'oreille

Audition

08.12.22

image bannière

Le grand public parle de douleurs auriculaires, ou tout simplement de maux d'oreille. Les professionnels de santé préfèrent quant à eux le terme d'otalgie. Dans tous les cas, le résultat est le même : la personne souffrant d'otalgie a mal à l'oreille et il est important de procéder à un examen qui permettra d'isoler la cause de la douleur et d'opter pour un traitement approprié. Malgré les apparences, les otalgies ne résultent pas toujours d'une maladie de l'oreille. Explications.

Qu'est-ce qu'une otalgie ?

Par définition et de manière simplifiée, l'otalgie est tout simplement une douleur à l'oreille. Elle peut avoir des explications diverses, selon que la douleur provient de l'oreille elle-même (otalgie intrinsèque) ou plutôt d'une affection proche (otalgie réflexe). On parle dans ce second cas de douleur projetée

Dans tous les cas, l'otalgie n'est donc pas une maladie, mais la conséquence de causes diverses, souvent infectieuses. 

Otalgie primaire ou intrinsèque

En cas d’otalgie intrinsèque, la douleur vient d'un problème au niveau de l'oreille elle-même. Elle peut être le signe d'un trouble de l'oreille externe (bouchon de cérumen ou corps étranger dans le conduit auditif, eczéma ou otite externe par exemple) ou de l'oreille moyenne (otite aiguë, chronique ou phlycténulaire, plus rarement tumeur), voire de la mastoïde (on parle de mastoïdite en cas d'infection bactérienne au niveau de la base de l'os temporal, situé derrière l'oreille). 

Lorsque l'oreille moyenne est à l'origine de la douleur, et donc de l'otalgie, l'infection en cause peut par ailleurs être à l'origine d'un tympan percé, ce qui explique souvent la douleur ressentie. 

Otalgie secondaire ou réflexe

En cas d’otalgie réflexe, la douleur à l'oreille est causée par une affection à proximité de l'oreille. Selon les cas, elle peut se déclencher suite à un problème dentaire (poussée de dents/dents de sagesse, carie, gingivite), à la gorge (angine, pharyngite, phlegmon), à la mâchoire ou au niveau du larynx, du pharynx ou de l'oesophage (reflux gastrique, otorrhée notamment). 

Les otalgies relèvent donc de causes variées, qui nécessitent des traitements différents. Il est par conséquent important de déterminer l’origine des douleurs pour une prise en charge adaptée. 

Diagnostiquer les otalgies

Dans la plupart des cas, une otalgie peut être diagnostiquée grâce à un simple examen clinique accompagné d’une consultation médicale. 

L’examen clinique consiste principalement à observer l’oreille et la gorge du patient ainsi qu’à regarder à l’intérieur du conduit auditif à l’aide d’un otoscope. Lorsqu’il est normal, il s'agit très probablement d'une otalgie réflexe. Le médecin ORL se tourne alors vers des causes non otologiques pour poser son diagnostic. 

L’examen clinique est accompagné d’une consultation médicale, appelée anamnèse dans le jargon médical. Elle consiste en un échange entre le patient et le médecin qui pose des questions précises lui permettant d'évaluer la localisation, la durée et l'intensité des douleurs auriculaires. C'est notamment cet échange qui permet de comprendre si la douleur se manifeste ponctuellement ou est constante, si un événement en particulier la déclenche (déglutition par exemple), si un corps étranger (ou un simple coton-tige) a récemment été inséré dans l'oreille, etc.

D’autres symptômes peuvent également être mis en évidence au cours de la phase de diagnostic. 

Co-symptômes communs des douleurs auriculaires

Chez l'adulte comme chez l'enfant, l'otalgie peut être isolée ou accompagnée. L'otorrhée est une affection souvent associée aux douleurs auriculaires. Plus rarement, une perte d'audition peut également se manifester. 

Otorrhée

L’otorrhée est un écoulement auriculaire. Il se produit lorsqu’un liquide a besoin de s’échapper du conduit auditif ou de l’oreille moyenne, voire d’une autre zone à l’intérieur du crâne. En cas de présence d’un corps étranger dans l’oreille, mais aussi de perforation du tympan, otorrhée (écoulement) et otalgie (douleur) vont souvent de pair. 

Perte d'audition

Une perte d’audition ou surdité peut également accompagner une otalgie, plus rarement toutefois. Là encore, un examen clinique s’impose afin de déterminer l’origine des deux symptômes. Il peut notamment s’agir d’une surdité de transmission causée par un bouchon de cérumen ou par une otite séreuse ou d’une autre affection de l’oreille moyenne. 

Une fois la consultation terminée, le médecin ORL peut décider d’un traitement adapté. 

Traitement de l'otalgie

L'otalgie n'étant pas une maladie mais l'indication d'une affection sous-jacente, son traitement implique donc de cibler et soigner cette affection. 

Des antalgiques classiques comme le paracétamol sont généralement suffisants contre la douleur, éventuellement de l'aspirine ou de l'ibuprofène. En cas de douleurs persistantes, la prise d'opiacés peut être nécessaire, mais seulement sur une courte durée et principalement pour les otites les plus sévères. 

Dans certains cas d'otite externe, le médecin ORL peut également décider que la prise d'antibiotiques est nécessaire. Ils se présentent généralement sous forme de gouttes auriculaires, directement délivrées dans l'oreille. 

Afin d'éviter une nouvelle inflammation et donc de nouvelles douleurs, il est également important d'éviter l'utilisation de coton-tige ou de tout autre corps étranger dans l'oreille. Il existe d'ailleurs des moyens plus sains pour l'oreille et très faciles à mettre en place pour bien se nettoyer les oreilles et ainsi diminuer le risque d’otalgie.

Trouvez un professionnel de l'audition