fermer
revenir au site   >

Presbyacousie : quand faut-il se faire appareiller ?

Presbyacousie

10.12.21

image bannière

On estime que, par manque d'information ou par déni des troubles de l'audition, seulement un français sur cinq touché par la presbyacousie est appareillé. Un chiffre alarmant lorsque l'on sait à quel point l'utilisation d'une prothèse auditive est importante pour continuer à profiter d'une communication normale et ralentir la progression des symptômes. Voici toutes les informations utiles pour comprendre quand se faire appareiller contre la presbyacousie.

À quel âge se faire appareiller contre la presbyacousie ?

Contrairement à certaines idées reçues, il n'y a pas d'âge pour se faire appareiller en cas de presbyacousie. Cette perte de l’audition liée à l’âge est en effet progressive et peut empirer plus ou moins rapidement selon les actions entreprises et l’état de santé général du patient. L'essentiel est donc de conserver en tout temps un niveau de communication satisfaisant et d'empêcher ou tout du moins ralentir l'apparition de nouveaux symptômes (progression de la perte auditive et de troubles cognitifs principalement). 

Il est donc essentiel de faire tester son audition en cas de suspicion de presbyacousie, quel que soit l'âge. La meilleure réponse à cette question est donc aussi tôt que possible et, de manière générale, dès qu'une gêne est constatée. 

Les risques liés à un appareillage tardif sont en effet nombreux et peuvent avoir des conséquences graves sur la santé du patient. 

Quels sont les risques d’un appareillage trop tardif ?

Le recours tardif aux prothèses auditives présente deux risques principaux. Le premier est un risque d’ordre social et est lié à la mise à l’écart progressive du patient par rapport à son entourage direct, mais également au monde qui l’entoure de manière plus générale (moins de sorties, d’échanges par exemple). Le second est lié au métabolisme en lui-même et à notre grande faculté d’adaptation. Ainsi, en l’absence de traitement, notre cerveau s’habitue à ne plus avoir à interpréter certains sons. Si l’appareillage survient tardivement, il faut réapprendre, ce qui demande beaucoup de temps et d’énergie. 

Se faire appareiller dès la presbyacousie diagnostiquée permet ainsi de réduire plusieurs risques :

  • Isolement progressif du patient pouvant mener à des troubles de l’anxiété ou un état dépressif (on estime à 20% la part de personnes âgées souffrant d’une perte de l’audition qui développent un état dépressif),
  • Privation sensorielle définitive,
  • Appareillage moins efficace,
  • Période d'adaptation plus longueau moment de l’appareillage, s’il a lieu,
  • Apparition d'autres troubles, notamment cognitifs (pertes de mémoire).

Tests d'audition : le meilleur outil pour savoir quand se faire appareiller

Un bilan auditif s’impose dès les premiers signes laissant suspecter une perte auditive, qu’il s’agisse de presbyacousie ou d’un autre type de surdité

Les tests d’audition permettent en effet de quantifier pour chaque oreille l’étendue de la plage de sons entendus par le patient et sa capacité à reconnaître ou non certains mots. Ils peuvent être réalisés par un médecin ORL ou un audioprothésiste et sont totalement indolores. 

Ils s’avèrent essentiels pour déterminer :

Trouvez un professionnel de l'audition