fermer
revenir au site   >

Bourdonnement d’oreille : des causes et traitements différents

Audition

14.10.22

image bannière

Nous avons tous ou presque entendu, un jour, un bourdonnement d’oreille. Bruit sourd et gênant, il disparaît heureusement souvent de lui-même. Parfois, les bourdonnements s’installent pourtant dans une ou les deux oreilles et reviennent de façon chronique. On parle alors d’acouphènes. En agissant suffisamment tôt, il est dans certains cas possible de déterminer la cause des bruits parasites afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent ou, au moins, de limiter la nuisance sonore provoquée.

Bourdonnement dans l'oreille : un signe évocateur d'acouphènes

Il existe tous types de bruits parasites, réels ou créés par notre cerveau. Selon les individus, les causes et les moments, ils peuvent varier. Si les bourdonnements dans les oreilles sont l’un des sons les plus fréquemment cités, ils ne sont donc pas les seuls. Certains évoquent ainsi plutôt des sifflements, des cliquetis, des chuintements ou des pulsations. Ces bruits parasites, lorsqu’ils sont entendus régulièrement, sont un signe évocateur d’acouphènes

Un bourdonnement dans l'oreille est plus précisément le signe d'acouphènes subjectifs, c'est-à-dire que le bourdonnement entendu n'est pas réel, mais produit par le cortex auditif, la partie du cerveau chargée de traiter le son afin de transformer une onde sonore en message intelligible. Il s'agit de la forme la plus courante d'acouphène. 

Parfois, les acouphènes se traduisent également par un battement dans l'oreille, suivant le rythme cardiaque. Ils sont dans ce cas objectifs et on parle alors d'acouphènes pulsatiles. Cette forme plus rare (environ 5% des acouphéniques) est néanmoins généralement à écarter en présence de bourdonnements dans une ou les deux oreilles. 

Un bourdonnement dans l'oreille est-il toujours un acouphène ?

Pas forcément. Un bruit sourd dans l’oreille est certes gênant, mais cela ne veut pas toujours dire qu’il va continuer dans le temps et devenir chronique. Cette sensation étrange de vibration peut être due à plusieurs causes, qui ne sont pas toutes synonymes d’acouphènes

  • Traumatisme sonore (explosion par exemple), 
  • Exposition prolongée à un environnement bruyant (concerts, travail dans un aéroport, etc.), 
  • Vieillissement naturel de l’appareil auditif (on parle alors de presbyacousie), 
  • Maladie touchant le système auditif (maladie de Ménière, otospongiose, otite), 
  • Effets secondaires d’un traitement médicamenteux, 
  • Oreille bouchée (bouchon de cérumen ou corps étranger). 

Dans le dernier cas, celui de l’oreille bouchée, il est par exemple tout à fait raisonnable de penser que les bourdonnements sont simplement dus à la présence du bouchon et qu’ils disparaîtront définitivement après avoir correctement nettoyé l’oreille bouchée et son conduit auditif. S’il ne s’agit pas d'un bouchon, cela ne veut d’ailleurs pas systématiquement dire que le bourdonnement va s’installer durablement. 

Pour s’en assurer, un diagnostic s’impose. 

Que faire en cas de bourdonnements dans l'oreille ?

En cas de bourdonnement dans une seule oreille et, a fortiori, en cas de troubles neurologiques autres que la perte auditive (perte d'équilibre, difficultés à parler, problème de vue) associés, il est important de consulter un professionnel de santé le plus rapidement possible. Ressentir à la fois des acouphènes et des vertiges peut ainsi par exemple être un signe de maladie de Ménière. 

En l’absence d’autres symptômes, il reste vivement conseillé de consulter un médecin, même si l’acouphène n’est, en soi, pas dangereux. Dans tous les cas, votre médecin généraliste vous recommandera probablement de rendre visite à un médecin ORL

Comment se passe la visite chez le médecin ?

En cas de bourdonnement dans une ou les deux oreilles, c'est au praticien de déterminer la marche à suivre qui lui permettra d'aboutir à un diagnostic et, le cas échéant, à un traitement approprié. La plupart du temps, la visite chez le médecin comporte deux phases. 

Dans un premier temps, il va tout simplement poser des questions afin de lister les symptômes observés et prendre connaissance des antécédents médicaux. Cette étape a avant tout pour objectif de déterminer la nature des bourdonnements (oreille(s) concernée(s), type de bruit parasite entendu), la présence éventuelle d'autres symptômes et la raison pour laquelle le bourdonnement est apparu. Dans certains cas, il peut s'agir d'une maladie (otite infectieuse, maladie de Ménière). Le bourdonnement peut également apparaître suite à un traumatisme sonore, une évolution régulière dans un environnement très bruyant et même à cause de certains médicaments. Il vaut en effet mieux éviter certains médicaments, dits ototoxiques, pour limiter le risque d'apparition d'acouphènes. 

Une fois l'entretien terminé, le médecin passe à l'examen clinique, au cours duquel il examine les oreilles, teste l'audition et, s'il l'estime nécessaire, le système neurologique. Chacun de ces examens est tout à fait indolore et permet de décider des prochaines étapes pour prendre en charge le bourdonnement d'oreille. 

Traiter les bourdonnements d’oreille

Si, au cours de l’examen clinique, le praticien repère un bouchon d’oreille, il peut directement procéder à son extraction. S’il diagnostique des acouphènes, plusieurs solutions peuvent se présenter, principalement pour apprendre à mieux gérer les bourdonnements et ne plus être autant gêné en leur présence. Il existe notamment des remèdes naturels, mais aussi la possibilité de se tourner vers les thérapies comportementales et cognitives, l’hypnose ou encore la sophrologie

En cas de bourdonnement dans les oreilles lié à une perte d’audition, se faire appareiller est également un moyen efficace de réduire la gêne occasionnée. Il s’agit notamment d’une solution courante en cas de presbyacousie.

Trouvez un professionnel de l'audition